Pour que la stratégie marketing mise en place à travers une campagne emailing fonctionne, vos newsletters doivent être soignées, et lisibles. Voici nos conseils de rédaction pour gagner en lisibilité, en 5 étapes.

1 – L’objet de l’email

Première étape pour que les lecteurs atteignent votre contenu, l’email doit donner envie d’être ouvert ! Pour cela, trois éléments sont à prendre en compte : l’objet, l’expéditeur, et le pré-header.

  • L’objet doit être accrocheur, pertinent, et explicite. Il doit donner un indice sur le contenu de la newsletter tout en attisant la curiosité des lecteurs.
  • L’expéditeur a aussi son importance : tout comme on ne laisse pas entrer des inconnus dans notre maison, on fait attention à qui nous envoie des emails ! Les adresses <no-reply@entreprise.com> ou <service.marketing@entreprise.com> sont à proscrire.
  • Le pré-header, est comme son nom l’indique, l’élément textuel précédent le header. Cette petite phrase peut compléter l’objet, et donc être affichée dans la boite mail, avant que l’email ne soit ouvert. C’est une opportunité pour en dire un peu plus, et donner envie au lecteur d’ouvrir l’email. De plus, une phrase personnalisée est toujours mieux que « images invisibles ? » Ou « Ouvrir dans le navigateur ».

2 – L’identité visuelle

Une fois que le destinataire a ouvert le mail, et même s’il a vu qui vous étiez avec le nom de l’expéditeur, vous devez être reconnaissable. Votre identité visuelle doit être clairement affichée. Au milieu des dizaines de newsletters que vos destinataires reçoivent, vous devez vous démarquer en prenant en compte ces critères. D’où l’importance du troisième point :

3 – Faites simple

Les lecteurs passent en moyenne 38 secondes sur une newsletter. Votre but est de faciliter la lecture et l’accès aux informations clés de votre message. Un bon équilibre texte-image, mais aussi des espaces vides pour reposer l’oeil, sont d’une importance capitale.

Pour faciliter la compréhension du propos, il est aussi judicieux de bien choisir ce dont vous voulez parler dans votre campagne. En ayant trop de sujets à aborder, vous aurez du mal à rester simple et concis. La solution est de faire plusieurs rubriques, mais attention à ne pas trop en faire.

4 – L’ergonomie visuelle

Des études sur l’ergonomie des sites internet ont été réalisées : il peut être très utile de se pencher sur les résultats de ces études afin d’adapter la structure de votre newsletter aux façons dont les gens lisent et regardent les choses ! Par exemple, les études ont montré que l’oeil se pose naturellement sur les barres de droite : l’occasion de placer les éléments importants comme les titres ou les « call-to-action » majeurs dans cette zone afin que ces éléments soient vus rapidement.

5 – Mobilité

Enfin, n’oubliez pas la version mobile. En effet, plus de la moitié des emails sont ouverts sur smartphone. Une newsletter n’ayant pas un format adapté se verra très rapidement mis à la corbeille. Par exemple, n’envoyez jamais une newsletter faite uniquement d’une image. En utilisant le builder, vous êtes certain que les éléments s’agenceront de manière plus convenable sur des supports et écrans plus petits, alors qu’une image ne peut pas se ré-agencer !

Pour vérifier que votre newsletter est responsive, faites des tests sur mobile !